wajenzi_demo_large01

Claudine Mwangzasa, North-Kivu

« Je sais que dans 5 ans, je compte faire mieux pour que notre milieu (...) soit propre. »
Voici l'interview de Claudine en vidéo ;
Voici l'interview de Claudine en audio ;[sc_embed_player_template1  downloadable fileurl="http://www.wajenzi.co/wp-content/uploads/2015/04/ClaudineMwangzasa.mp3"]

Assainir les espaces...et les esprits

Le sourire facile mais timide, Claudine Mwangzasa est une jeune femme à l’allure fragile mais pleine de détermination. Du haut de ses 24 ans, elle est déjà à l’origine d’une initiative originale, visant à apporter un changement positif dans l’environnement de sa communauté. Son action part d’un constat.
« J’avais vu qu’il y a une insalubrité dans notre milieu, alors j’ai vu que les jeunes se donnaient beaucoup plus à l’alcool. »
Pour lutter contre cette situation, elle prend une décision pleine de bon sens : impliquer et faire travailler les habitants, particulièrement les jeunes, premières victimes de la situation, pour faire changer les choses.
« J’ai pris deux jeunes pour les initier à faire la propreté de notre milieu. »
Cette idée simple est rapidement couronnée de succès. Elle ajoute, satisfaite : « cette initiative a amené beaucoup de jeunes à faire cette activité. »

Des effets immédiats !

Si Claudine est fière de son action, elle l’est encore plus de l’investissement personnel des jeunes avec lesquels elle a travaillé. Un souvenir particulièrement marquant ?
« Avec les jeunes que j’ai rencontrés je les ai vus, chacun, donner son argent propre pour que l’on puisse s’acheter du materiel. »
Ce comportement exemplaire et surprenant a permis à l’initiative de Claudine de s’inscrire de façon concrète dans l’environnement de tous : « Nous avons mis des poubelles pour que celui qui a ses déchets puisse les jeter dans les poubelles. » Mais sa plus belle victoire, elle la décrit avec une satisfaction nullement dissimulée : « Pour le moment le rond-point est propre et les jeunes ne se donnent plus à l’alcool. Je suis très fière de ce que j’ai fait. » Car c’est bien là le double intérêt de cette initiative hors norme : offrir aux jeunes de son quartier un espace de vie propre, mais aussi une activité valorisante visant à les canaliser eux-mêmes dans leur quotidien.

“L’initiative de Claudine”

Devant le succès de son projet Claudine sait garder la tête froide, même si elle en retire une grande fierté personnelle.
« Quand les gens passent ils se demandent qui avait fait ça, c’est l’initiative de qui. On dit que c’est l’initiative de Claudine. Je me sens très fière avec ça. »
Cela ne l’empêche de garder à l’esprit les prochaines étapes et ses ambitions futures pour son quartier : « Je sais que dans 5 ans, je compte faire mieux pour que notre milieu (...) soit propre. »
Passe ta voix

159