wajenzi_demo_large01

Eric Sika, Bukavu

Mon objectif est de servir de modèle pour ma communauté.

Eric Sika, faire la différence

Comme tout le monde, Eric a des principes et des valeurs. Mais les siens surprennent son entourage. Il a par exemple le mérite d’avoir rejeté des faveurs pour l’obtention de son premier emploi à la sortie de l’école. Cet ingénieur agronome est farouchement opposé au recrutement basé sur les affinités. Et c’est claire dans sa tête :
mon objectif est de servir de modèle pour ma communauté .

Son propre patron

Son entourage ? C’est des jeunes formés à l’Université catholique de Bukavu dans l’est de la République démocratique du Congo, qui, pour la plupart sont au chômage en attendant qu’une occasion favorable se présente. Souvent c’est des organisations non gouvernementales et rarement des institutions publiques. Eric Sika, lui, a choisit d’être son propre patron. Après son stage de fin d’étude à l’International Institut of tropical agriculture (IITA), il initie avec ses anciens camarade de promotion, une plate-forme, qui rassemble des jeunes agronomes. Au départ l’objectif était de produire puis de transformer les produits agricoles avec le parrainage de l’IITA , raconte-t-il. L’objectif à long terme est d’enrôler environ 20 000 jeunes de profils différents dans le secteur agricole.
Il nous faut établir une chaine de production complète.
«Par exemple de la semence du maïs à la commercialisation de la farine. Pour ça, il nous faut des jeunes issues d’autres domaines », admet-il.

Accentuation

Pour Eric, ce n’est pas l’espace qui manque en République démocratique du Congo ni les ressources humaines : nous assistons à l’absence flagrante de l’état. Des jeunes sont désoeuvrés et sans modèles . Justement, le business de cet aîné d’une fratrie de trois garçons est parsemé de beaucoup d’embuches dont le contexte économique hostile à l’entrepreneuriat. Heureusement qu’il a trouvé le remède :
il ne faut qu’être persévérant et focalisé à l’objectif final .



Voulez-vous imprimer cette histoire? Téléchargez le PDF ici.
Passe ta voix

159