wajenzi_demo_large01

Pascal Mugaruka, Goma

Je rêve d’un Congo qui joue le rôle d’une nation modèle en Afrique, une nation où l’on aspire à la paix et la réconciliation.
Voici l'interview de Pascal en vidéo ;
Voici l'interview de Pascal en audio ; [sc_embed_player_template1  downloadable fileurl="http://www.wajenzi.co/wp-content/uploads/2015/03/Pascal-Mugaruka.mp3"]  

Pascal,« Un grand leader »

À 30 ans seulement, Pascal Mugaruka est déjà une figure marquante du processus de pacification à l’oeuvre en République Démocratique du Congo. Fondateur du mouvement Afrique Réconciliée, et Président du Mouvement Congo Unite, il se présente comme un “activiste pour la réconciliation, la paix et le développement en RDC”. Son engagement, il le définit autour de deux axes : fournir aux populations victimes de conflits une aide adaptée, et créer un dialogue entre les différentes tribus de RDC. Un combat de longue haleine, dans lequel Pascal s’engage avec passion et détermination, pour l’avenir de sonv pays.

Répondre aux besoins des populations

Le développement est un axe primordial de l’action menée par Pascal et ses collaborateurs. “Avec le conflit que nous sommes en train de traverser, beaucoup de familles sont victimes des conflits en RDC et il n’y a aucune stratégie que le gouvernement a mise en place pour encadrer et pour prendre en charge ces gens là d’une manière socio-économique.” Or, pas de paix sans stabilité et viabilité économique. Pour aider ces familles à quitter la situation difficile dans laquelle la guerre les a placées, l'organisation de Pascal est à l’origine d’une initiative intéressante :
“Nous donnons aux femmes veuves des micro crédits, chaque femme reçoit 50 dollars”
. Plus qu’une aide socio-humanitaire, ce projet est un vrai pari sur l’avenir :
“avec ces 50 dollars elles commencent une activité génératrice de revenus”.

Paix et réconciliation comme objectif

Selon Pascal, le véritable enjeu pour son pays est avant tout de renouer le dialogue entre ses habitants, et donc d’oeuvrer à la réconciliation des différentes populations de RDC. Cette idée de réconciliation, elle est centrale dans l’engagement de Pascal au côté de son organisation. C’est ce qui l’a conduit à organiser, l’été dernier, une rencontre unique en son genre en République Démocratique du Congo : “en juillet 2014, du 25 au 30, nous avons organisé une grande conférence nationale. Cette conférence entre dans le cadre des nos activités pour la réconciliation. (Elle) a réuni plus de 250 jeunes qui sont venus de toutes les provinces de la RDC (...) On avait juste un objectif pour cette conférence, c’est de réunir les jeunes de différentes tribus, des différentes provinces, dans un cadre qui procure la paix et qui promet la réconciliation et l’unité de la RDC.“. Ces rencontres, ces échanges, ces débats et la sensibilisation de la jeunesse, c’est pour Pascal la formule indispensable à la réconciliation du pays :
“C’était pour moi quelque chose qui m’a donné même l’image du Congo futur.“

La jeunesse au centre de son action

“Pour moi Pascal représente un grand leader, qui se bat pour la jeunesse du Congo. Il m’inspire beaucoup.”
A elle seule, cette phrase représente l’importance et l’impact du travail de Pascal auprès des jeunes habitants de RDC. En mettant la jeunesse au centre de son engagement, il parie sur l’avenir et montre qu’un autre destin est possible pour le pays, loin de la guerre. Un autre jeune, présent lors des échanges de juillet dernier, témoigne : “il nous a dit ceci : dans notre pays, où il y a beaucoup de situations insupportables que nous vivons, nous devons apprendre à créer notre monde, parce que si nous n’arrivons pas à avoir notre monde à nous, nous continuerons à jouer dans le monde des autres. Et cette phrase nous a toujours accompagnés, nous les jeunes”. Leader, Pascal n’en est en effet pas moins conscient que c’est à la jeunesse de RDC d’oeuvrer dès aujourd’hui pour son avenir. Il offre ainsi à ces jeunes la possibilité de reprendre possession du futur de leur pays, qui semble parfois leur échapper au profit de conflits armés incessants.

Donner de l’ambition à la RDC

Pascal en a bien conscience, le parcours jusqu’à la paix est encore long. Cependant, il affiche une confiance sincère et totale dans la jeunesse de son pays : “Pour les 5 ans qui viennent, je suis en train de voir la République Démocratique du Congo qui joue son rôle au niveau de l’Afrique”. Ce qu’il souhaite finalement, c’est de contribuer à en faire:
“ une nation moderne, une nation où tout le monde quand il arrive, aspire la paix et la réconciliation, une nation où il y a un leadership visionnaire et positif”.



Voulez-vous imprimer cette histoire? Téléchargez le PDF ici.
Passe ta voix

159